Sélectionner une page

PHILOSOPHIE

Appuyer sur pause, ralentir le rythme, prendre du recul et s’offrir le luxe de reconsidérer son entourage, réorienter son regard et mettre en péril ses certitudes, tel sont les points de départ qui ont donner naissance à CECI N’EST + .
Se faire plaisir, redécouvrir la beauté du geste, créer l’émotion de la page blanche, tel sont les envies qui ont été déclencheur de ce processus de création.

Nous consommons à un rythme effréné tous types de produits qui ont demandés de grands efforts de conception et de mise au point ; des produits du quotidien pensés et réfléchis pour nous séduire, boites, paquets, sachets, emballages, et récipients divers viennent garnir nos poubelles en quantités impressionnantes alors qu’ils nous ont séduit lors de l’acte d’achat. Vider de leur contenu, ils finissent en déchets dépossédés de leur valeur esthétique, graphique, sensorielle, tactile.

La valeur est anéantie une fois le produit consommé !

Il en va de même de notre regard sur l’environnement et la nature.
Jamais le jardinage n’a été aussi populaire et aussi ardemment pratiqué qu’à notre époque ; mais là aussi, une fois le ravissement de la fleur éclose passé, l’émotion procurée par la plante épanouie envolée, le fruit de l’arbre cueilli , il faut couper, tailler, élaguer, arracher, bruler et composter.
En prenant le temps, en regardant de près on peut redécouvrir la beauté d’une fleur flétrie, L’élégance d’un rameau séché, le graphisme d’une branche dépérit, la beauté d’une cosse éclatée, la structure d’une graine ou d’un noyau séché.

Tel un archéologue de notre société de consommation, l’artiste accumule puis évalue, reconsidère,  détourne, assemble, recompose, juxtapose, réoriente notre regard en créant des boites qui ne sont pas sans rappeler les collections d’insectes, de botanique ou autre curiosité du passé.
En nait une œuvre insolite, fragile et poétique au croisement du vivant et de l’artificiel,  au fur et à mesure se constitue un cabinet de curiosité contemporain.

De même il sème des indices sur sa propre façon de consommer, dévoile une partie de son quotidien et de son intime.

Le rythme de création est dicté par la consommation de l’artiste et par le déroulement des saisons, ceci explique une production limitée et donc une certaine rareté.

Toutes ces pièces originales sont uniques et portent au dos un numéro d’identification ; elles sont signées de la main de l’artiste et attestées authentique par son empreinte digitale.

Philippe Berbet